Quel régime hypocalorique pour perdre 10 kg ?

Perdre des kilos n’est pas facile, mais aide à rester en bonne santé. S’alléger de 10kg limite les risques de diabète et de maladies cardio-vasculaires. Cela aide aussi à affiner la silhouette. Afin d’éviter les effets secondaires et l’effet yoyo, il faut choisir un régime adapté aux besoins de l’organisme.

Comment définir le régime hypocalorique ?

Aussi nommé régime à faible densité énergétique, le régime hypocalorique permet la réduction de l’apport calorique tout en retenant la même satiété. Il est recommandé en cas d’obésité ou de surpoids. Ce programme préconise de réduire la quantité d’aliments journalière, les matières grasses et les nourritures à index glycémique élevé. Il privilégie la grande variété alimentaire. Le choix du régime dépend notamment de l’apport calorique fixé. Pour savoir comment perdre du poids, consultez cette page.

Le principe du régime hypocalorique est simple : il suffit de ne pas grignoter entre les repas. Il faut aussi éviter les boissons sucrées, les sauces et les assaisonnements. Les besoins énergétiques de l’organisme sont estimés entre 2000 à 2200 kcal pour l’homme, contre 1800 à 2000 kcal pour la femme. Pour perdre du poids avec le régime hypocalorique, il convient de réduire l’apport en calories tout en conservant la même satiété.

Cela fait référence à la quantité d’aliments ingérés dans l’estomac. Le programme privilégie les nourritures à faible densité énergétique. Ces derniers comblent en effet, l’appétit tout en produisant peu de calories. L’apport en matières grasses ne doit représenter que 20 à 30% de la totalité des calories au quotidien.

Les aliments à faible densité énergétique

Ce programme minceur met en avant les aliments qui fournissent moins de calories. La densité énergétique correspond à la quantité de calories ou d’énergie pourvue par un poids de référence, kcal/g par exemple. Les nourritures recommandées apportent ainsi moins de calories par gramme que celles ayant une forte densité énergétique.

Les aliments à faible quantité énergétique peuvent être consommés à grande quantité que ceux à densité énergétique plus élevée pour un même apport calorique. Les fruits et légumes sont les plus conseillés. Ils contiennent plus de fibres, d’eau et peu de matières grasses. La composition des nourritures particulièrement la teneur en eau, en fibres et en matières grasses fait varier la densité énergétique.

Le régime hypocalorique privilégie ainsi les viandes, les poissons, les laitages, les fruits et les légumes. Il autorise toutefois les autres aliments en faible quantité. Les menus dépendent notamment du choix de chacun et de la quantité d’aliments selon la ration calorique adoptée au quotidien.

Pour une bonne satiété, il faut consommer des fibres chaque jour. Ces éléments sont présents dans les légumes, les fruits et les céréales complètes. La consommation de sucre raffinée est à éviter. L’hydratation est très importante au long du régime, car elle permet d’éliminer les toxines lors de la brûlure de graisses.

L’efficacité du régime hypocalorique

L’apport énergétique du régime a une influence sur la progression de la perte de poids. Il varie pour chaque personne selon l’habitude alimentaire. Cela est plus rapide chez les jeunes, les individus actifs et ceux qui n’ont encore pas suivi un régime amincissant. Le nombre de kilos à perdre varie en fonction du poids d’équilibre programmé pour la personne. Il est souvent supérieur à la masse souhaitée.

En raison de la stagnation du poids en dépit des efforts diététiques, il est possible d’entrecouper la perte de poids par des paliers de quelques semaines. Pour perdre du poids rapidement avec ce régime, il convient de bien respecter l’apport calorique recommandé. Il faut maintenir la bonne habitude alimentaire sur le long terme afin d’éviter la reprise de poids et de prévenir certaines pathologies.